Comme vous l’avez peut-être remarqué notre mental est très actif et habile. Et si vous n’en avez pas encore conscience, une petite lecture du livre d’Eckhart Tolle “Pouvoir du moment présent” vous aidera à y voir plus clair.

Le mental nous joue des tours et nous prive de notre libre arbitre en nous faisant croire que certaines croyances sont des vérités absolues.

Il s’efforce en continue de garder le contrôle sur notre être profond et il peut nous faire vivre des choses parfois étranges.

L’une des principales stratégies du mental s’appuie sur nos croyances parfois très très tenaces.

Alors ces croyances sont parfois soutenantes et ça vaut la peine de les conserver tout en restant conscient.e que cela reste des croyances. 

Mais parfois elles ne sont pas soutenantes du tout et peuvent nous faire vivre des choses à l’opposé de ce que nous aimerions. Pour aller plus loin, l’ensemble des stages de CNV et tout particulièrement le stage sur les croyances sont fait pour vous.

Nous vous proposons ici de découvrir une petite technique de déprogrammation et reprogrammation du mental pour essayer de vous réapproprier votre capacité de choix face à votre mental tout puissant.

Identifier ce qui vous dérange

Commencez par identifier un sujet qui vous dérange régulièrement dans votre vie. Ou essayez d’identifier ce que vous ne voudriez surtout pas qu’on dise de vous.

  • Par exemple, vous avez tout le temps du mal à vous faire payer à votre juste prix ou à demander de l’argent.
  • Par exemple, vous avez peur pour votre avenir, l’avenir de votre couple, de vos enfants, etc..
  • Ou encore vous ne supportez pas les gens qui conduisent mal.

A moins d’être un être parfait, vous n’aurez pas de mal à trouver chez vous un sujet chronique qui vous limite, vous irrite, vous dérange et dont vous aimeriez vous débarrasser 😇

Distinguer le sujet du besoin et de la stratégie

Partant de ce sujet qui vous irrite, vous limite, vous dérange essayez d’identifier quel est le besoin(*) non comblé, irrité, hurlant qui se cache derrière.

(*) Nous parlons ici d’un besoin à ne pas confondre avec une stratégie. Si vous voulez plus de clarté revoir les bases de la CNV ou téléchargez notre livret gratuit 🎁 sur les bases de la CNV pour essayer de clarifier.

On retombe souvent sur le besoin d’amour, de sécurité alors si vous avez du mal à identifier le “Vrai besoin” ou que ça ne marche pas bien, essayez avec l’un de ces 2 besoins clés : sécurité / amour.

Ensuite identifiez la stratégie récurrente que votre mental utilise pour projeter la responsabilité du problème.

Par exemple : [Je suis stressé.e pour mon avenir]* et [j’ai peur de ne pas prendre les bonnes décisions]** pourrait se décrypter en :

  • J’ai besoin de sécurité (* Derrière mon Stress se cache un besoin de sécurité)
  • J’ai la croyance que je dois savoir prendre les bonnes décisions pour assurer mon avenir. (** Derrière la peur de ne pas prendre les bonnes décisions se cache la croyance que mon avenir dépend de « bonnes » décisions)

Ou encore : “Je ne sais pas comment changer de vie car j’ai besoin de mon travail et si je quitte ma situation actuelle je ne sais pas ce qui va se passer” pourrait se décrypter en :

  • J’ai besoin de sécurité. (Besoin caché)
  • J’ai la croyance que je vais être en danger en quittant ma situation actuelle. (Croyance que le changement est un danger)

Chacun prendra le temps nécessaire pour bien décrypter les besoins, les croyances, les stratégies qui se cachent derrière vos sujets irritants. Et si vous n’y arrivez pas c’est que vous avez de découvrir ou redécouvrir les bases de la CNV.

Se réapproprier le choix

Passons maintenant à la technique de réappropriation de votre choix personnel développée par Peter Koening, Marshall Rosenberg et bien d’autres depuis de longues années.

Vous allez construire la série de phrases ci-dessous puis les répéter à haute voix et à chaque fois bien prendre le temps de sentir ce qu’elles produisent comme sensation corporelle.

Ces phrases vont être construites pour créer le trouble dans votre mental qui n’aime pas les propositions contradictoires.

C’est voulu et c’est ce qui devrait vous libérer de votre mental et de la croyance unique qu’il vous impose et qui limite ainsi votre choix personnel pour retrouver la puissance d’un choix personnel en conscience.

1 - Commencer par le besoin en manque

Par exemple, pour “J’ai la croyance que je dois savoir prendre les bonnes décisions pour assurer mon avenir.” qui cache un besoin de sécurité.

  • Besoin = Sécurité
  • Besoin en manque = Insécurité (Quand je manque de sécurité)

Commencez par construire le socle et vérifiez qu’il sonne juste pour votre mental.

  • Schéma : Je suis [besoin en manque] quand [croyance] et c’est OK
  • Exemple concret : Je suis [insécure] quand [je ne sais pas quelle décision prendre pour mon avenir] et c’est OK !

Dites cette phrase à haute voix plusieurs fois et si vous sentez que c’est inconfortable c’est que votre mental commence à résister et que le socle est bon 👍

Vous pouvez aussi forcer le trait avec :

  • Je suis [insécure] quand [je ne sais pas quelle décision prendre pour mon avenir] et c’est SUPER MEGA OK !
  • Je suis [insécure] quand [je ne sais pas quelle décision prendre pour mon avenir] et j’adore ça !

2 - Passer au besoin nourri

Pour finir de faire disjoncter votre mental, vous pouvez jouer à lui faire vivre l’opposé avec le besoin en plein AVEC ET SANS la croyance qu’il ne va pas accepter du tout.

    • Schéma : Je suis [besoin nourri] avec et sans [croyance]
    • Exemple concret : Je suis [en sécurité] avec et sans [savoir quelle décision prendre pour mon avenir] 

👉  Dans le « avec ET sans » c’est le ET qui fait disjoncter le mental

👉 Quand vous prononcez vos phrases mettez l’accent sur le  SANS si c’est le plus inconfortable ou sur le AVEC si c’est lui le plus inconfortable.

👉 Répétez 3 fois chaque phrase pour bien prendre le temps de ressentir votre corps et de voir de théâtre mental disjoncter avant de passer à la suivante :

Et vous répétez le mantra en ajoutant à la fin :

  • Je suis [besoin nourri] avec et sans [croyance] et je me l’autorise
  • Je suis [besoin nourri] avec et sans [croyance] et c’est ok pour moi
  • Je suis [besoin nourri] avec et sans [croyance] et c’est bon
  • Je suis [besoin nourri] avec et sans [croyance] et c’est super agréable

👉 Prenez bien le temps de ressentir dans votre corps entre chaque phrase.

3 - Faire le bilan pour choisir en conscience

Après ces 2 tunnels de propositions incohérentes pour votre mental vous avez à priori brouiller les schémas habituels créés dans votre cerveau par votre mental.

Vous avez normalement plus de place pour revenir au fondement que vous propose la communication NonViolente : Choisir.

  • Je fais le choix d’aller travailler à tel endroit et je suis ok avec ça.
  • Je fais le choix de rester insécure avec des doutes sur mon avenir et c’est bon.

Et d’en changer à un autre moment :

  • Je fais le choix de ne plus travailler de cette façon et je suis ok avec ça.
  • Je fais le choix de me sentir en sécurité en gardant les doutes sur mon avenir.

Mais toujours en conscience et en faisant le choix depuis mes tripes et non en laissant mon mental me bloquer dans des spirales limitantes.

Pour aller plus loin

Ce genre d’exercice d’exploration et de transformation sont au cœur de toutes nos formations et accompagnements à découvrir dans la partie activité du site.

Au plaisir de rester en lien et de continuer à contribuer au Cercle vertueux de la NonViolence avec vous.

Alexandre

Alexandre

Ma raison d'être : Contribuer au Cercle vertueux de la NonViolence Systémique. (NonViolence vient de Ahimsa qui est source de la "Non-Violence" ou "Non Violence".)

Lancer la discussion
Scan the code
WhatsApp du Cercle 🕊️
Bonjour 👋
Si vous avez besoin de renseignement, vous pouvez lancer la discussion ici via WhatsApp.
Nous vous répondrons au plus vite.